Témoignage en vidéo d’un circuit 4×4 sur mesure dans le sud du Maroc

Quand nous créons un voyage sur mesure dans le sud Maroc, nous y mettons tout notre cœur pour répondre le plus parfaitement possible à la demande et aux souhaits de nos voyageurs. Lorsque nous avons été contactés pour créer un « voyage familial dans le sud du Maroc » avec un thème précis, nous nous sommes investis totalement, comme pour chaque création, afin que ce circuit 4×4 au Maroc soit une réussite pour cette famille de 13 personnes. C’est la raison pour laquelle, la plus belle des récompenses pour nous, est la satisfaction de nos voyageurs à la fin de leur séjour à la carte ou de leur circuit sur mesure et les témoignages qu’ils laissent sur notre livre d’or ou en images.

Cette fois-ci, c’est un magnifique témoignage en vidéo, à la musique et aux images superbes, qui reflète parfaitement bien l’esprit du voyage sur mesure de notre agence. Merci John pour ce très beau témoignage (circuit du 23 au 30 décembre 2017).

 

Toute l’équipe de Nomad’ Attitude vous souhaite une Bonne Année 2018

2017 a fini en beauté… Maintenant 2018 pour continuer à vous donner l’envie de venir découvrir ou re-découvrir le sud marocain !
Le Maroc figure ainsi au top 5 des destinations privilégiées des Belges et dans le top 3 des destinations préférées des Français.
Nous vous remercions de votre fidélité pour ce si beau pays à l’accueil unique.
Excellente nouvelle année à vous tous et à très bientôt ! Inch’allah !

snow4

RALLYE CAP FEMINA – ÉDITION 2017

Ce samedi 13 octobre, Nomad’ Attitude est fier d’avoir organisé à Marrakech la remise des prix du rallye Cap Fémina 2017 !
124 femmes du monde entier se sont lancées dans cette magnifique aventure organisée par la même société que le Rallye des Gazelles !
Bravo les Cap Fées et RDV à l’année prochaine !

PhotoCap Fémina 2015 (Crédit : Cap Fémina Aventure)

https://www.facebook.com/capfeminaaventure

Il était une fois le Couscous…

Il était une fois…
Un mets symbolique classé 2ème plat préféré par les français !

couscous
Aujourd’hui, c’est vendredi… et vendredi, c’est le jour du couscous !
Le couscous, au Maroc,  fait partie de la vie quotidienne et religieuse ; il accompagne tous les grands événements de la vie, comme le quotidien.
Étymologiquement, le mot “couscous” vient de l’arabe “kuskus” qui a lui-même emprunté le mot “kseksu” qui signifie en berbère “bien roulé”, “arrondi” comme la graine de semoule que l’on roule traditionnellement à pleine main. Le terme “couscous” désigne aujourd’hui aussi bien la semoule de blé que le plat cuisiné dont la semoule est l’ingrédient de base.
Selon les régions où vous faites votre voyage au maroc, vous pourrez déguster un couscous à base de viande, de poissons ou juste de légumes.
Une des vertus prêtées au couscous est, tout comme le pain, d’amener la baraka (càd la chance) !
Si vous aimez le couscous, voici l’une des recettes préférées de nos voyageurs (à déguster lors d’un circuit sur-mesure ou d’un séjour à thèmes) :

 
Couscous marocain aux légumes et viande d’agneau
Ingrédients (8 personnes) :
1 kilo d’épaule d’agneau
1 kilo de couscous
200 gr de pois chiche
4 belles carottes
4 navets blanches
4 courgettes vertes
250 gr de citrouille
1 petit choux vert
1 poivron piquant (si vous aimez)
2 tomates
1 gros oignon
150 gr de raisins secs
persil + coriandre
sel, poivre, gingembre, safran pour donner la couleur, du beurre, huile d’olive

 
Préparation :
- Mettre la viande coupée en gros morceaux dans la couscoussière
- Ajoutez l’oignon coupé en petit morceau, un verre d’huile, le sel, le poivre, le gingembre et le safran – Faites revenir la viande jusqu’à ce qu’elle absorbe ces ingrédients puis ajouter de l’eau – 2 litres-  quand la viande commence à être tendre
- Ajoutez les carottes coupées en deux et les choux coupés en quatre
- Laissez cuire un peu, puis ajouter les navets
- Laissez encore cuire une dizaine de minutes, puis ajouter les raisins secs, les courgettes,  la citrouille coupées aussi en deux, puis les tomates et le piment fort à la fin de la cuisson
- Coupez finement le persil et la coriandre et les ajouter
- Pour le couscous, le mettre en haut de la couscoussière en même temps que vous cuisez la viande après l’avoir badigeonnée d’huile (environ trois cuillères)
-  Laissez-le vaporiser 30 minutes, puis le mettre dans une bassine et lui verser deux grands verres d’eau.  Il faut que le couscous absorbe l’eau pour gonfler.
- Reprenez le couscous gonflé, le mettre une autre fois dans la couscoussière et laisser cuire encore 15 minutes, puis renouveler l’opération à la fin
- Salez et badigeonnez d’une grande noix de beurre une fois tout cuit
- Mettre le couscous dans un grand plat creux
- Disposez la viande puis décorez avec les légumes, les pois chiche et les raisins
- Servez la sauce dans des bols

Lors de nos circuits en 4×4 dans le sud marocain et  de votre voyage organisé maroc , nous proposons notamment des cours de cuisine dans différentes maisons d’hôtes, auberges et riads.
Ainsi, vous apprendrez la vraie cuisine marocaine « familiale » pendant votre séjour au maroc !

Voyager au Maroc de 1925 à aujourd’hui

Voici ce que décrivait – Les Guides Bleu « Maroc » – 1925 -

« Un voyage au Maroc nécessitait, il y a peu d’années encore, de longs préparatifs, un entourage de domestique, de guides, des montures, tout un matériel de campement; il demandait beaucoup de temps et occasionnait par la même de grandes fatigues et de fortes dépenses. C’était alors un luxe que seules pouvaient s’offrir les personnes très riches ou chargées de missions officielles.
(…) Par son aspect africain nettement caractérisé, par ses paysages parfois rudes et sauvages, par la variété de ses climats, le Maroc est, au point de vue simplement touristique, une source d’impressions neuves plus intenses peut-être, en tout cas fort différentes de celles qu’on rapporte du reste de l’Afrique du Nord. »

Aujourd’hui, cela a bien changé. Partir au Maroc ne nécessite plus de longs préparatifs, ni un entourage de domestiques, ni de fortes dépenses ! Mais vous aurez encore le plaisir de découvrir des paysages sauvages pendant un circuit en 4×4 et d’échanger avec les marocains dont l’hospitalité est légendaire lors d’un circuit organisé au Maroc!

marrakech_route_bab_doukala.jpg

La palmeraie de Skoura – Un site unique et enchanteur

Lors d’un circuit Sud Maroc, la découverte de la palmeraie de Skoura, située à 40 km à l’Est de Ouarazazate  sur la route de la vallée du Dadès,  est un moment enchanteur à 1188 mètres d’altitude.

palmeraie_de_skoura

La palmeraie de Skoura, très étendue avec  ses 25 km² à 50 km² (suivant les différentes sources d’informations), a été fondée au XII siècle par Yacoub el Mansour, sous la dynastie des Almohades. Elle était peuplée à l’origine par la tribu berbère des Haskourene dont elle tire son nom. Depuis, différentes populations se sont succédé dont des tribus arabes originaires du Tafilalt. Dans le Maroc d’autrefois, la ville de Skoura et sa palmeraie étaient riches grâce à son agriculture (arbres fruitiers tels que figuiers, grenadiers, pommiers, oliviers, palmiers dattiers et cultures céréalières tels que le blé et l’orge, ainsi que les graines de Tamaris…), mais aussi le commerce de peaux et les mines de sel. Ses nombreuses et imposantes casbahs témoignent encore aujourd’hui de cette richesse du passé.

La palmeraie séduit toujours par sa végétation luxuriante, malgré la sécheresse qui sévit dans le Sud du Maroc depuis de nombreuses années. Puisant son eau dans ses sources souterraines et l’oued qui la traverse, cette oasis, avec son important réseau de séguias (irrigation) et son ingénieux système traditionnel de khettaras, garde encore  une activité agricole importante.
Ses olives et son huile d’olive sont reconnues pour leur qualité.

Généralement,  une palmeraie n’abrite que les cultures sous les arbres fruitiers, eux-mêmes sous les palmiers dattiers et les villages se trouvent à l’extérieur de celle-ci. La particularité de la palmeraie de Skoura, est que les douars (villages) et les casbahs disséminés en son sein, côtoient les cultures.  Cela la rend unique et particulièrement intéressante. Pendant votre circuit Sud Maroc, nous vous faisons découvrir  cette oasis et parcourir l’enchevêtrement de pistes où se succèdent les casbahs, les douars, les cultures et découvrir cette richesse architecturale et culturelle enfouies dans la verdure ou se détachant sur un fond étincelant de haute montagne enneigée durant l’hiver.

Classée par l’UNESCO comme patrimoine mondial à sauvegarder, la palmeraie de Skoura, avec ses palmiers dattiers à présent protégés, fait partie de la grande réserve de biosphère des oasis du sud marocain.

La palmeraie de Skoura vient de célébrer son premier festival de musique et d’arts traditionnels qui a eu lieu du 30 novembre au 01 décembre 2012.

festival de la palmeraie de Skoura